Washington défend la saisie de millions de données téléphoniques interdite

Si le service de saisie de données est devenu une prestation qui gagne de l’ampleur surtout au niveau des entreprises qui ont besoin

2014_11_Life-of-Pix-free-stock-photos-coffee-work-computer-table-leeroy

Si le service de saisie de données est devenu une prestation qui gagne de l’ampleur surtout au niveau des entreprises qui ont besoin de se consacrer au cœur de leur métier, il y a tout de même une certaine limite à respecter. En effet, la saisie de données devra respecter une certaine confidentialité surtout au niveau du type de données à saisir, surtout lorsqu’il s’agit d’effectuer une entrée de données confidentielles concernant un particulier ou une entreprise. Notons d’ailleurs que Washington vient de défendre tout récemment, le fait que tous les jours des millions de données téléphoniques sont saisis.

Saisie de millions de données téléphoniques : réaction de l’administration Obama.

Suite au scandale occasionné par les révélations du Guardian concernant la saisie automatique d’un nombre important de données téléphonique de citoyens américains, le verdict est tombé : désormais, la saisie des données téléphoniques est interdite à Washington. Le quotidien britannique a en effet dévoilé que suite à une ordonnance de justice secrète, l’opérateur américain Verizon a été contraint de fournir tous les jours la totalité des données téléphoniques de ses clients à l’agence nationale de sécurité. Mais, pour se défendre, l’administration Obama a affirmé que cet ordre était dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Une pratique que l’administration Obama juge de légale

On remarque très bien que l’administration Obama considère cette pratique comme étant légale, en se défendant tout simplement sur le fait que ces donnés serviront d’outil crucial pour favoriser la lutte contre le terrorisme. De plus, l’administration a affirmé que l’ordonnance ne permettait pas au gouvernement d’accéder aux conversations téléphoniques. D’autres parlementaires stipulent également que cette pratique n’a rien d’illégale.
En tout cas, pour les entreprises qui confient la saisie de leurs données à des sociétés externes, il faudra qu’elles s’assurent que leurs données seront bien gardées confidentielles, dès la signature du contrat et ce qu’il s’agisse d’une simple saisie d’annonce en ligne ou d’autres travaux de saisie.

(Visited 54 times, 1 visits today)

Commentaire

comments

Commentaire