Des fiches-produits bien cataloguées, mode d’emploi

our que l’internaute qui consulte son site ait envie d’y rester et surtout d’acheter la marque a intérêt à soigner …

2015_02_Life-of-Pix-free-stock-photos-watch-desk-keyboard-damian-zaleski

Pour que l’internaute qui consulte son site ait envie d’y rester et surtout d’acheter la marque a intérêt à soigner ses fiches-produits. Dans cette optique, il devra avoir soin de ne pas lésiner sur la quantité d’informations fournies, leur forme et leur pertinence. LaSAISIE FICHE PRODUITn’est pas seulement une retranscription mot à mot, il s’agit d’agencer le maximum d’informations afin que la fiche elle-même devienne un CAT (call to action). Pour ce faire, voici cinq règles fondamentales à suivre.

Règle numéro 1 : être généreux en informations

Le contenu est roi sur une fiche-produit car si l’internaute est réellement intéressé, il voudra en savoir toujours plus. Il serait dommage de générer chez lui une quelconque frustration, susceptible de le conduire vers la concurrence. Il est donc essentiel de donner au moins les informations suivantes : une description détaillée du produit, les caractéristiques clés, l’état des stocks, le délai de livraison, le prix t les spécifications techniques.

Règle numéro 2 : donner du corps au propos

Les internautes sont en quête d’informations précises et ils sont toujours pressés. Il faut donc les satisfaire en employant un langage riche et précis, plutôt qu’une soupe pleine de redondances. L’enrichissement lexical d’une fiche-produit a aussi le mérite d’étendre l’univers sémantique, dans une perspective de référencement naturel. Et d’épouser un maximum de requêtes.

Règle numéro 3 : la valeur ajoutée du contenu

L’objectif de la fiche produit est d’informer le client et le pousser à acheter, mais c’est encore mieux s’il arrive à le guider vers le produit le plus adapté à ses besoins. Pour ce faire, en marge du descriptif proprement dit, il convient de donner un accès à des contenus transverses, relatifs au catalogue dans son ensemble ou à la catégorie de produits concernée. C’est ce que l’on entendu par du contenu à valeur ajoutée.

Règle numéro 4 : être à l’écoute des besoins du client

Pour déterminer le contenu de la fiche produit, il est essentiel de se mettre à la place de l’internaute, de telle sorte que la description du produit réponde exactement à ce que ce dernier veut en faire. D’où la nécessité d’utiliser des termes relatant l’usage auquel se destine le produit et les profils-utilisateurs concernés.

Règle numéro 5 : faciliter la démarche de comparaison

Une même gamme peut contenir plusieurs dizaines de références qui ne différent que par une caractéristique. Pour aider l’acheteur potentiel à faire son choix, il faut valoriser le différenciateur. Il est possible de le faire dans le titre ou directement via une mise en forme spéciale du tableau des spécifications.

(Visited 59 times, 1 visits today)

Commentaire

comments

Commentaire